Image Pitane

Les enfants sont également autorisés à jouer dans la rue dans un quartier résidentiel.

A partir du vendredi 5 août, le centre-ville d'Hasselt se transformera en un vaste quartier résidentiel. Quiconque a déjà dit que les choses allaient un peu plus lentement dans le Limbourg aura raison en ce qui concerne la mobilité. Les cyclistes ne sont pas non plus autorisés à rouler à plus de 20 km dans le centre-ville. par heure. Il reste à voir comment la police devrait faire appliquer cela, mais on dit que les forces de l'ordre le feront avec des patrouilles à vélo et des radars.

Les amendes ne sont pas légères. Le permis de conduire sera révoqué si le contrevenant est flashé à plus de 57 km/h. La police indique qu'elle appliquera la vitesse maximale de 20 km/h pour tout le trafic motorisé, y compris les vélos et les e-steps. La difficulté est que les vélos et scooters n'ont pas de plaques d'immatriculation. Il ne sera donc possible de faire une déclaration que sur place.

quartier résidentiel

L'usager de la route le plus faible dans la cour résidentielle de Hasselt, peut-être le plus grand de Flandre, est le piéton. Ceux-ci sont mieux protégés et peuvent utiliser toute la largeur de la route à partir d'aujourd'hui. Dans une zone résidentielle, les enfants sont également autorisés à jouer dans la rue et tous les autres usagers de la route doivent adapter leur vitesse aux piétons et aux enfants qui jouent.

"Une ville peut être accessible, mais les rues sont avant tout destinées à la circulation locale et aux cyclistes."

(Le texte continue sous la photo)
L'usager de la route le plus faible est le piéton.

À Gand, il y avait auparavant beaucoup de protestations contre les plans de circulation, mais il semble maintenant que les choses se passent bien à Hasselt. Tout le centre-ville d'Hasselt est désormais un quartier résidentiel. De nombreuses villes comme Anvers et Bruxelles ont opté pour des zones piétonnes ou de grande taille zone 30 dans leur centre-ville. Pas de sentier piétonnier, de piste cyclable ou de route séparé, tous les usagers partagent l'intégralité de la voie publique. Dans le quartier résidentiel, le piéton est le facteur déterminant et le reste doit s'adapter complètement sans aucune discussion.

Lire aussi  Babboe doit arrêter de vendre ses vélos cargo
Articles Liés:
Print Friendly, PDF & Email