Chiron

Okra conteste la proposition de règlement sur le permis de conduire pour les plus de 70 ans de la Commission européenne.

La Commission européenne envisage une directive obligeant les seniors de plus de 70 ans à démontrer tous les cinq ans qu'ils sont encore capables de conduire. L'organisation flamande des personnes âgées Okra qualifie cela de discrimination flagrante en raison de l'âge.

Des consultations entre la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil européen sont actuellement en cours sur une révision de la réglementation relative au permis de conduire. Selon l'article 10 de cette directive modifiée, la Commission veut obliger les États membres à limiter la validité des permis de conduire des conducteurs âgés de 70 ans et plus à cinq ans ou moins.

Le régime propose que les personnes qui atteignent l'âge de 70 ans doivent prouver par des tests médicaux périodiques qu'elles sont toujours aptes à conduire, et peuvent également être tenues de suivre des cours de remise à niveau. Koen Peeters d'Okra critique : « Il s'agit clairement d'une discrimination fondée sur l'âge. La Commission n'a fourni aucune donnée ou preuve concrète montrant que les conducteurs âgés de 70 ans et plus sont plus susceptibles d'être impliqués dans des accidents. Il ajoute qu'il semble que la décision repose sur l'hypothèse fictive que les plus de 70 ans constituent une menace sur la route, une idée fortement contestée par Okra.

L'eurodéputé belge Benoît Lutgen (Les Engagés), membre de la commission mobilité du Parlement européen, a exprimé son soutien à Gombo, et a déclaré publiquement qu'il s'opposerait à des contrôles supplémentaires fondés uniquement sur l'âge.

Cependant, Peeters souligne que peu de publicité a été donnée à cette question en Belgique. C'est pourquoi Okra a récemment envoyé des courriers aux députés flamands du Parlement européen et aux ministres de l'Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), et de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo). Okra espère bloquer ce nouveau règlement, car la Commission européenne est impatiente de le mettre en œuvre avant les prochaines élections.

Lire aussi  L'utilisation du smartphone au volant entraîne désormais une interdiction de conduire

Okra souligne qu'ils ne sont pas contre les mesures qui peuvent améliorer la sécurité routière. Peeters déclare : « Les dépistages et les restrictions de temps, basés sur des diagnostics médicaux, sont acceptables. Mais ceux-ci ne devraient pas être imposés uniquement en raison de l'âge. C'est un appel à des mesures justes et non discriminatoires qui respectent à la fois la sécurité et la dignité de tous les groupes d'âge.

Articles Liés:
Bouton
Print Friendly, PDF & Email