Image Pitane

Selon le CDA, les comportements antisociaux dans la circulation routière et à l'encontre du personnel des transports publics devraient être punis plus sévèrement.

Le CDA a son propre manifeste électoral présenté. Ralph Diederen, président du comité du programme, a présenté le programme au président par intérim du parti, Mark Buck, et au chef du parti, Henri Bontenbal. La mobilité figure en bonne place dans l'agenda de la CDA, et le programme est ambitieux dans ce domaine.

Le CDA affirme que l'accessibilité est un droit fondamental et souhaite investir généreusement dans les routes et les transports publics. L'accent est également mis sur le soutien de lignes ferroviaires importantes telles que la ligne de Basse-Saxe et la ligne Lely, qui devraient notamment améliorer l'accessibilité dans les régions les moins densément peuplées.

Le CDA souhaite allouer davantage d’argent aux transports publics régionaux et à l’accessibilité régionale. Des projets concrets tels que Maaslijn et la liaison Zwolle-Munster sont des conditions préalables cruciales pour cette nouvelle façon de penser, qui propose des solutions justes et accessibles pour l'ensemble des Pays-Bas.

(Le texte continue sous la photo)

Le CDA est contre la tarification routière dans ces zones, car les gens y ont moins d'alternatives de transport. A la place, une vignette électronique est proposée pour obtenir les contributions des automobilistes étrangers pour l'entretien des routes.

Le parti voit des opportunités pour la Nouvelle-Écosse de faire le premier pas vers un réseau national à grande vitesse avec la nouvelle génération de trains interurbains. Cela rendrait non seulement plus attractif le fait de travailler en ville et de vivre ailleurs, mais offrirait également une alternative aux vacances aériennes en Europe.

conduite

Il existe moins d’alternatives pour les personnes vivant dans les zones rurales que pour les citadins. C’est pourquoi le CDA s’oppose à l’idée d’une tarification routière en milieu rural. Ils souhaitent utiliser une vignette électronique pour demander à des personnes en dehors des Pays-Bas de contribuer à l'entretien du réseau routier. Le parti souhaite également investir dans des alternatives durables et abordables à la voiture, comme des pistes cyclables rapides et des transports partagés. Le parti est prêt à adapter les règles si celles-ci font obstacle aux modes de transport alternatifs.

Lire aussi  Le secrétaire d'État Heijnen souligne les obstacles à la mobilité durable

Selon le CDA, les comportements antisociaux dans la circulation routière et à l'encontre du personnel des transports publics devraient être punis plus sévèrement. De plus, le CDA investit dans des barrières routières et dans l'éclairage des routes nationales dangereuses. Le parti souhaite également que les personnes handicapées aient un meilleur accès aux transports publics et aux autres équipements publics. Avec cette approche intégrée de la mobilité, le CDA montre qu'il est un parti qui sort des sentiers battus et propose des solutions durables, équitables et accessibles pour l'ensemble des Pays-Bas.

Articles Liés:
Pack calendrier
Print Friendly, PDF & Email