Image Pitane

Les autorités et le Conseil flamand de la mobilité demandent des ajustements urgents de la procédure d'amende afin de lutter contre l'impunité et la sécurité routière.

En Flandre, il semble possible d'échapper aux amendes administratives, plus connues sous le nom d'amendes GAS, pour des excès de vitesse mineurs. Les conducteurs de voitures de société et de voitures de leasing en particulier peuvent le faire en déclarant simplement sur le formulaire de réponse qu'ils n'étaient pas au volant au moment de l'infraction. Selon un rapport du Gazet van Antwerpen, cela est également explicitement indiqué dans un avis du Conseil flamand de la mobilité (MORA) au Parlement flamand. L'avis souligne que le refus de révéler le véritable conducteur entraîne généralement l'arrêt de la procédure d'amende.

Cependant, le ministre de la Mobilité Peeters déclare que la dissimulation de l'identité du conducteur par des personnes dites morales, terme qui désigne dans ce cas les entreprises et les sociétés de leasing, constitue une infraction pénale. Elle constate néanmoins que la justice flamande ne considère pas ces dossiers comme prioritaires. La question est donc de savoir si des poursuites judiciaires suivront réellement. De plus, les responsables des sanctions qui infligent les amendes GAS dépendent de la coopération de ces entreprises pour obtenir le nom du véritable conducteur.

L'Association flamande des villes et communes (VVSG), tout comme le Conseil de la mobilité, ont alerté à plusieurs reprises sur cet état de fait. Les deux organisations soulignent que cela conduit à l’impunité. Même si en théorie tout le monde peut profiter de cette faille, le problème est particulièrement visible parmi les conducteurs de véhicules utilitaires. Les deux MORA que VVSG demander des modifications à la réglementation en vigueur. Éviter les amendes n’est pas seulement une question de ruse. Cela a également des conséquences concrètes sur la sécurité routière. La vitesse est l'une des principales causes d'accidents de la route. La situation actuelle met à mal les tentatives visant à décourager ce comportement et à accroître ainsi la sécurité sur les routes flamandes.

(Le texte continue sous la photo)

Il est évident que le système actuel d’amendes GAS est non seulement inefficace, mais contribue également à une culture d’impunité, en particulier parmi les conducteurs de voitures de société et de voitures de leasing.

MORA

Le Conseil flamand de la mobilité (MORA) est le conseil consultatif stratégique pour le domaine politique Mobilité et Travaux publics. La MORA conseille le Gouvernement flamand et le Parlement flamand sur les grandes lignes de la politique de mobilité et des travaux publics en Flandre et donne des conseils sur les avant-projets et les propositions de décret, les projets de décisions et les projets d'accords de coopération que la Communauté flamande ou la Région flamande souhaite conclure, avec l'État ou avec d'autres collectivités et régions, la politique budgétaire à mener en matière de mobilité, y compris les plans d'investissement pluriannuels des entités chargées de la circulation et des transports, et les opérations régulières de transport.

VVSG

L'Association des Villes et Communes flamandes (VVSG) est un défenseur, un partageur de connaissances et un bâtisseur de réseaux des et pour les autorités locales. Au VVSG, la défense des intérêts des autorités locales flamandes est centrale. C’est au cœur de leur rôle de défenseurs. Chaque année, ils traitent plusieurs dizaines de dossiers de politique flamande, fédérale et européenne, qu'ils soulèvent auprès des ministres et de leurs cabinets, au Parlement, auprès des administrations et lors de nombreux contacts formels et informels. De cette manière, ils influencent les politiques et les prises de décision à différents niveaux de gouvernement.

Articles Liés:
Pack calendrier
Print Friendly, PDF & Email