Image Pitane

Les Antilles néerlandaises offrent non seulement des plages à couper le souffle, mais aussi une gamme surprenante de transports publics qui peuvent être perturbés par la chaleur persistante.

Curaçao connaît des vagues de chaleur extrêmes qui ont désormais également un impact sur le système éducatif et le transport des étudiants. Le ministre de l'Éducation, Van Heydoorn, a annoncé un horaire scolaire réduit qui sera en vigueur pour le reste du mois. Cette décision intervient après trois jours d'horaires raccourcis, motivés par un avertissement de code jaune du service météorologique.

Les élèves du primaire peuvent désormais rentrer chez eux à midi, soit une demi-heure plus tôt que l'heure habituelle. Les cours commençant généralement à 12.00h07.30, il s’agit d’un changement important. La raison de cette mesure est la persistance de températures élevées qui sévissent à Curaçao depuis juin, atteignant souvent 34 degrés et plus. La chaleur devient si insupportable dans les salles de classe qu’il devient difficile pour les enseignants comme pour les élèves de se concentrer.

(Le texte continue sous la photo)
Photo de : Pitane Blue - Willemstad

transports sur les îles

Les Antilles néerlandaises, un archipel des Caraïbes composé d'îles comme Aruba, Curaçao, Sint Maarten, Bonaire, Sint Eustatius et Saba, sont connues pour leur climat tropical, leurs plages de sable blanc nacré et leur riche culture. Mais l’un des aspects qui reste souvent sous-exposé est la mobilité et la manière dont elle peut enrichir ou compliquer la visite touristique de ces belles îles.

Traditionnellement, les infrastructures des îles se concentrent sur le transport en voiture personnelle. La raison en est simple : les îles sont relativement petites et le réseau routier est généralement bien entretenu. Les sociétés de location de voitures font des affaires prospères et proposent une gamme d'options, des véhicules tout-terrain de luxe aux voitures citadines compactes. Le gouvernement de Curaçao a investi ces dernières années dans la modernisation des principales artères de circulation, rendant ainsi la navigation à travers l'île plus efficace.

»fourgons de convoi

À Curaçao, les fourgons « konvoi » permettent d'accéder facilement à des endroits comme Handelskade à Willemstad, une rue pittoresque bordée de bâtiments coloniaux hollandais aux couleurs vives. Le Seaquarium, autre attraction majeure de l'île, est également accessible via les transports en commun. Avec un peu de planification, vous pouvez même vous rendre dans la partie ouest de l'île pour visiter le mont Christoffel, bien que le nombre de bus desservant cet itinéraire soit plus limité.

Lire aussi  Le secrétaire d'État Heijnen souligne les obstacles à la mobilité durable
(Le texte continue sous la photo)
Photo de : Pitane Blue - Curaçao

Louer une voiture peut être une option pratique, beaucoup de ces îles disposent également d'un système de transports publics bien développé. À Curaçao, par exemple, les minibus offrent une alternative abordable et fiable. Ces fourgons ont des itinéraires fixes mais pas d'arrêts fixes, donnant aux voyageurs la possibilité de monter ou descendre presque n'importe où.

Arubus

Aruba se distingue par un excellent réseau de bus publics qui non seulement relient les principales villes et sites touristiques, mais circulent également à l'heure. Pour les touristes qui préfèrent une alternative plus respectueuse de l'environnement, des pistes cyclables ont été créées à Aruba et Curaçao, même si elles ne sont pas aussi étendues qu'on pourrait l'espérer.

À Aruba, les touristes peuvent prendre l'Arubus vers des plages célèbres telles que Eagle Beach et Palm Beach. Ces lignes circulent fréquemment et constituent un moyen économique d'atteindre certaines des plus belles plages du monde. Vous pouvez également prendre le bus pour Oranjestad, la capitale, où vous pourrez profiter du shopping et de la cuisine locale.

deux cultures

Sint Maarten offre une forme de mobilité unique, principalement due à la présence d'un aéroport international que l'île partage avec le Saint-Martin français. Les taxis et les voitures de location sont la norme, mais récemment, de nouvelles initiatives ont été prises pour améliorer les transports publics, notamment pour faciliter la circulation entre les parties néerlandaise et française.

(Le texte continue sous la photo)

Les différents moyens de transports publics permettent aux voyageurs de chacune de ces îles de bénéficier de la liberté d'aller où ils veulent, sans avoir besoin d'une voiture de location.

La belle Sint Maarten partage l'île avec la française Saint-Martin, offrant aux voyageurs l'opportunité unique de découvrir deux cultures européennes différentes en un seul voyage. Des minibus publics circulent régulièrement entre Philipsburg du côté néerlandais et Marigot du côté français. Les deux villes possèdent leur propre ensemble de plages, de boutiques et de restaurants qui valent le détour.

Lire aussi  Babboe doit arrêter de vendre ses vélos cargo

Bonaire est connue pour son monde sous-marin et constitue un haut lieu pour les plongeurs et les snorkelers. Bien que l'île dispose d'un système de transports en commun plus limité, il existe encore quelques lignes de bus qui desservent des points importants tels que le parc marin national de Bonaire, accessible avec un pass journalier.

écotourisme

Les petites îles telles que Saba et Saint-Eustache sont facilement accessibles à pied et offrent des options limitées en matière de transports publics ou de location de voitures. Cela les rend idéales pour les randonneurs et les amoureux de la nature qui aiment explorer la région à leur rythme. Les îles sont principalement axées sur l'écotourisme.

(Le texte continue sous la photo)
Saint-Eustache - musée de la fondation historique

Les deux îles ne disposent pas d'un vaste réseau de transports publics, mais étant donné leur taille et le fait que la plupart des attractions sont des réserves naturelles, cela ne constitue pas vraiment un obstacle. Saba, par exemple, possède le mont. Dépaysement, un volcan accessible à pied depuis le village de The Bottom. Saint-Eustache offre le Quill, un volcan éteint qui vaut vraiment le détour pour les randonneurs.

durabilité

Le point commun de toutes ces îles est que les autorités locales et les entreprises accordent une attention croissante à la mobilité durable. Les voitures électriques et les bornes de recharge sont de plus en plus repérées, et il est prévu de moderniser davantage les transports publics avec l'ajout de bus électriques.

La mobilité aux Antilles néerlandaises est bien plus qu’un mal nécessaire ; c’est un aspect crucial qui impacte directement l’expérience du visiteur. Que vous choisissiez la flexibilité d'une voiture de location, l'authenticité d'un van local ou la tranquillité d'une visite à pied, le choix vous appartient. Ce qui est sûr, c'est que les îles travaillent dur pour rendre les voyages aussi faciles et agréables que possible pour tous.

Articles Liés:
Print Friendly, PDF & Email