Chiron

De l'usage du smartphone à la vitesse excessive, retour en profondeur sur les tendances inquiétantes du trafic.

Il ressort d'une série de contrôles routiers effectués par la police locale de Gand que la conduite avec un smartphone en main et la vitesse excessive sont de plus en plus courantes. Ce qui frappe particulièrement, c'est le grand nombre de conducteurs professionnels, comme les camionneurs, qui font preuve d'un comportement de conduite irresponsable. La police a contrôlé le long de la John F. Kennedylaan, où neuf conducteurs professionnels ont été surpris en train d'utiliser leur téléphone portable au volant en une heure et demie. Conformément à la législation, leur permis de conduire leur a été immédiatement retiré pour quinze jours.

Les contrôles ont également été étendus à la conduite antisociale et à d'autres infractions routières. Par exemple, la police a effectué des patrouilles anonymes dans divers quartiers et a infligé des amendes aux conducteurs pour diverses infractions. Cela comprenait des amendes pour non-port de la ceinture de sécurité, une utilisation incorrecte des sièges pour enfants et même un cas où un véhicule était immatriculé à l'étranger alors que son propriétaire vivait en Belgique.

(Le texte continue sous la photo)

Les chiffres de cette série de contrôles routiers, notamment les infractions commises par les conducteurs professionnels, devraient être un signal d'alarme pour tout le monde. Qu'il s'agisse de la police, des décideurs politiques ou des conducteurs eux-mêmes, nous devons tous reconnaître notre rôle et agir pour rendre les routes plus sûres pour tous.

Le week-end n'a apporté aucune amélioration. Samedi, la police a enregistré de nombreuses infractions, allant du non-respect des panneaux de signalisation à une vitesse inappropriée et un stationnement incorrect. Le comportement des conducteurs de la Gasmeterlaan et du Dok-Zuid a été particulièrement inquiétant, où respectivement 8% et 12% des véhicules contrôlés roulaient à grande vitesse. Dans certains cas, des vitesses mesurées étaient plus du double de la limite autorisée. Dans la Gasmeterlaan, la vitesse la plus élevée a été enregistrée à 120 km/h dans une zone de 50 km/h. De plus, l'un des démons de la vitesse à Dok-Zuid était non seulement trop rapide, mais conduisait également sous l'influence de l'alcool, ce qui lui a valu une amende de pas moins de 1.270,02 XNUMX euros.

Lire aussi  Snunders arrêtés pendant le carnaval : lourdes amendes et perte du permis de conduire

sanctions

Au vu des résultats des contrôles, il apparaît que pour parvenir à un changement de comportement, il faut davantage qu'une simple information. Il serait utile d’examiner si des sanctions plus strictes, telles que des amendes plus élevées ou des interdictions de conduire plus longues, pourraient avoir un effet dissuasif plus efficace. En outre, on pourrait affirmer qu’il est nécessaire de repenser le rôle que joue la technologie dans notre vie quotidienne, en particulier dans l’automobile. Si les smartphones et autres gadgets ont amélioré nos vies à bien des égards, ils créent également des distractions qui peuvent conduire à un accident en une fraction de seconde.

Articles Liés:
GRP
Print Friendly, PDF & Email