Image Pitane

Au-delà de l'objectif de fournir une plateforme complète et accessible pour la mobilité, l'umob souhaite aider les municipalités à améliorer l'intégration de la mobilité partagée.

Lors d'un nouveau tour de table, la plateforme néerlandaise de mobilité en tant que service (MaaS) umob a réussi à lever pas moins de 6 millions d'euros de capital d'investissement. Avec ce capital, l'application, lancée en août, peut entrer dans la prochaine phase de son expansion stratégique. La plateforme intègre pleinement l'usage de la mobilité partagée, des taxis et des transports publics, et se positionne comme un médiateur central entre les communes, les prestataires de mobilité et les entreprises.

Umob rend une variété d'options de voyage accessibles de manière transparente via une interface unique. Après avoir créé un compte, les utilisateurs peuvent planifier, réserver et payer des voyages aux mêmes tarifs proposés directement par les prestataires, le tout sans avoir besoin d'applications distinctes pour chaque service. Cette évolution intervient à un moment où la popularité des services de mobilité partagée augmente aux Pays-Bas, mais ne représente encore qu'une petite partie du mix total de transports.

Raymon Pouwels, co-fondateur de umob et ancien fondateur et PDG de Partage GO, a souligné l'importance d'accroître l'accessibilité de la mobilité partagée en tant qu'alternative viable à la possession de sa propre voiture. « Pour faire de la mobilité partagée une option attractive, un véhicule doit toujours être disponible à moins de trois minutes de marche. Les fournisseurs uniques ne peuvent pas y parvenir seuls, mais en les intégrant tous dans une seule application, nous offrons aux utilisateurs l'accès à plus de 200.000 XNUMX véhicules », explique Pouwels.

(Le texte continue sous la photo)
Photo : umob - Raymon Pouwels et Bibi Jorissen

Mais les ambitions de l'umob vont au-delà du simple regroupement de différents services de transport. La plateforme vise à jouer un rôle clé dans la coordination des efforts municipaux visant à accroître l’acceptation des modes de transport partagés. Cela inclut l’identification des emplacements optimaux pour les pôles de mobilité, la facilitation des conversations entre les fournisseurs et le partage de données et d’informations anonymisées.

Lire aussi  Le pouvoir du lobby : comment Uber et Bolt bloquent la protection de l’UE

La co-fondatrice Bibi Jorissen souligne l'importance de cette collaboration : « En plus d'une offre large et diversifiée, nous devons aborder des questions pratiques telles que les places de stationnement et les hotspots. Grâce aux données que nous collectons, nous pouvons jouer un rôle précieux dans la conception de la future infrastructure de mobilité des municipalités.

L’umob souhaite en outre étendre sa présence au-delà des frontières néerlandaises. Les 6 millions d’euros récemment levés font suite à un investissement antérieur de 2 millions d’euros en 2022 et seront utilisés pour faire évoluer la plateforme à l’échelle internationale. « Notre plateforme est prête à offrir notre service à l’international. Nous commencerons par la Belgique l'année prochaine et notre plan triennal comprend des activités dans six pays européens différents », a déclaré Pouwels.

Articles Liés:
Zorg
Print Friendly, PDF & Email