Image Pitane

Le City Deal Cycling for Everyone est le 31e accord d'une série de City Deals, qui se concentrent sur la résolution de divers problèmes sociaux.

À Arnhem, le Journée en ville une nouvelle phase dans la culture cycliste néerlandaise. Ce fut le signal de départ du City Deal Cycling for Everyone, une collaboration unique entre 14 communes, 6 partenaires sociaux, 3 ministères et 2 entreprises. L'accord, pour lequel près de 3 millions d'euros ont été réservés pour les quatre prochaines années, a l'ambition de rendre le vélo accessible aux personnes qui n'en ont pas les moyens actuellement ou qui n'ont jamais appris à faire du vélo.

Cette collaboration fait partie intégrante de la vision néerlandaise de devenir encore plus inclusif en tant que premier pays cycliste au monde. Le Ministère des Infrastructures et de la Gestion de l'Eau, l'un des initiateurs, estime que le vélo est un outil d'égalité des chances.

Aux Pays-Bas, le plus grand nombre de personnes possible devraient pouvoir faire du vélo

La secrétaire d'État Vivianne Heijnen déclare : « Le cyclisme offre des possibilités de se développer, d'aller à l'école ou au travail et de construire un réseau social. Notre objectif est d’encourager les gens à faire du vélo, notamment dans les quartiers où cela est le plus nécessaire.

(Le texte continue sous la photo)
Portrait de la secrétaire d'État chargée des infrastructures et de la gestion de l'eau, Vivianne Heijnen. -Image : Valérie Kuypers

Cet accord est non seulement considéré comme un moyen de promouvoir l’égalité en matière de transport, mais aussi comme un outil d’inclusion sociale et de santé. Le ministre des Soins de longue durée et des Sports, Conny Helder, explique que le vélo n'est pas seulement un moyen de transport, mais aussi un moyen simple d'intégrer l'exercice quotidien dans une vie bien remplie. « Quand je fais mes courses à vélo, je choisis consciemment un supermarché un peu plus éloigné. De cette façon, je fais ma dose quotidienne d'exercice et je me vide la tête », explique Helder.

Lire aussi  Dries van Agt, une vie dédiée à la politique, à la passion et aux principes

Les partenaires de cet accord sont polyvalents et possèdent une gamme d’expertises. De l'Union des Cyclistes et Beweegalliantie, qui soulignent l'importance sociale du cyclisme et de l'exercice physique, à des entreprises telles que Decathlon et Heijmans qui utilisent leur perspicacité commerciale pour rendre le cyclisme accessible à toutes les catégories de revenus. Les communes participantes, dont Amsterdam, Rotterdam et Utrecht, jouent un rôle crucial dans la mise en œuvre des projets au niveau local.

coopération

La collaboration est une réponse à une statistique surprenante : bien qu'il y ait plus de vélos que d'habitants aux Pays-Bas – un nombre impressionnant de 23 millions – 12 % des Néerlandais âgés de 6 ans et plus n'ont pas accès à un vélo. Ce qui est encore plus remarquable, c'est que plus de 20 % d'entre eux ne font jamais ou rarement du vélo. Ces chiffres traduisent la réalité selon laquelle dans chaque classe d'école primaire urbaine, il y a en moyenne deux enfants qui n'ont pas de vélo. De plus, un enfant sur onze n’a aucune expérience du cyclisme.

Le City Deal est bien plus qu’un investissement financier ; il s’agit d’un engagement à intensifier les projets réussis déjà en cours et à lancer de nouvelles initiatives. La municipalité d'Arnhem, par exemple, voit le potentiel du vélo pour aider les jeunes dans leur développement et les adultes à s'intégrer sur le marché du travail. La Stichting Leergeld, également partenaire, aide chaque année environ 20.000 XNUMX enfants à acquérir un vélo, souvent en collaboration avec le plan vélo pour enfants de l'ANWB. Des communes comme Maastricht et Rotterdam s'y joignent en collectant des vélos d'occasion, en les remettant à neuf et en les proposant à un prix modique aux personnes disposant d'un petit budget.

Articles Liés:
Lire aussi  Dries van Agt, une vie dédiée à la politique, à la passion et aux principes
Bouton
Print Friendly, PDF & Email