Image Pitane

L'Aéroport d'Ostende-Bruges se prépare à une nouvelle ère, sans oublier l'essentiel : la sécurité des passagers et un avenir plus durable.

Si vous avez inclus Ostende-Bruges dans vos projets de voyage comme prochaine destination de vol, il faudra être patient. L'aéroport fermera temporairement ses portes du 25 janvier au 27 mars 2024 pour une rénovation indispensable de la piste. Bruno De Saegher, président de la Société flamande de développement de l'aéroport (LOM), affirme que le but de la rénovation est d'assurer la sécurité du trafic aérien à l'avenir et de maintenir l'état opérationnel de la piste.

La piste actuelle du aéroport, d'une longueur de 3.200 45 mètres et d'une largeur de 90 mètres, date des années XNUMX et présente des signes d'usure et d'affaissement local. En plus de cette rénovation, des travaux sont également en cours pour élargir certaines voies de circulation, installer un éclairage LED durable pour remplacer l'éclairage halogène obsolète et moderniser les égouts et le drainage.

Il est à noter que la rénovation offre également aux avions B747-400 et B777-300ER la possibilité de tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre avec un cercle de braquage plus grand. Cela se traduit par moins de puissance moteur et donc moins de bruit et d’émissions. Ces ajustements ne sont pas seulement bons pour l'environnement, mais constituent également une exigence pour se conformer aux réglementations de l'EASA, les normes européennes en matière de sécurité aérienne.

(Le texte continue sous la photo)

Outre le remplacement de l’asphalte usé et la réparation des affaissements, on constate une nette évolution vers des options respectueuses de l’environnement. Le nouvel éclairage LED est non seulement plus économique, mais a également une durée de vie plus longue que les lampes halogènes actuelles. Ces changements subtils mais importants indiquent un aéroport qui prend activement en compte son empreinte environnementale.

Même si la rénovation semble drastique, un permis environnemental n'est pas nécessaire. La plupart des travaux relèvent du décret d'exonération et portent uniquement sur la rénovation d'infrastructures existantes, sans impact sur l'environnement. Toutefois, un permis doit être demandé pour exploiter certains cours d'eau sur le terrain de l'aéroport. LOM Flandre fait déjà les préparatifs nécessaires.

Lire aussi  Période de repos pour les résidents locaux confrontés aux nuisances de l'aéroport d'Eindhoven

LOM Flandre souligne qu'il n'y aura pas d'augmentation de capacité après la rénovation. Les permis environnementaux actuels et les types d'avions pouvant utiliser l'aéroport restent inchangés. En d’autres termes, l’aéroport se modernise pour suivre le rythme et non pour s’agrandir.

Articles Liés:
Chiron
Print Friendly, PDF & Email