Image Pitane

Des bus autonomes aux chauffeurs de taxi reconvertis : où est la solution ?

Le problème de la grave pénurie de chauffeurs de bus aux Pays-Bas a peut-être conduit à une solution non conventionnelle mais potentiellement efficace proposée par Henk Meurs, professeur de mobilité à l'université de Radboud. Meurs propose de reconvertir les chauffeurs de taxi en chauffeurs de bus, une approche qui s'inscrit dans la problématique actuelle des effectifs dans les transports publics.

Un article de celui-ci Algemeen Dagblad souligne l'attente de Meurs selon laquelle les problèmes de personnel ne feront qu'augmenter dans un avenir proche. Cette prévision est renforcée par la composition démographique des conducteurs actuels des transports publics néerlandais, dont une grande partie a 55 ans ou plus et sera bientôt à la retraite. Cela souligne l’urgence de trouver une solution durable.

Le passage des chauffeurs de taxi aux chauffeurs de bus semble intéressant, notamment parce que les conditions d'emploi prévues par la convention collective des bus sont plus favorables que celles prévues par la convention collective des taxis. Cela pourrait inciter les chauffeurs de taxi à changer de métier. Meurs suggère également la possibilité d'utiliser davantage de tramways ou de bus autonomes dans des villes comme Utrecht. Même si cela nécessiterait du personnel supplémentaire, ce système présente également l'avantage de transporter un nombre beaucoup plus important de passagers par trajet que les bus.

(Le texte continue sous la photo)
Photo de : Pitane Blue - U-OV

"Dans une ville comme Utrecht, on pourrait également utiliser davantage de tramways. Cela nécessiterait du personnel supplémentaire, mais on transporterait également beaucoup plus de passagers que dans un bus."

Les idées de Meurs surviennent au moment où l'U-OV, une entreprise de transport d'Utrecht, a annoncé récemment qu'elle réduirait considérablement ses horaires en raison d'un manque de personnel. À partir du 10 décembre, il y aura 16 pour cent de déplacements en moins que prévu initialement. Même si le réseau de lignes reste intact, les bus circuleront moins fréquemment. La province d'Utrecht, responsable des transports publics régionaux, a annoncé qu'elle prendrait des mesures plus strictes contre les annulations de courses. À partir d'avril, des amendes seront infligées pour tout trajet non effectué, le montant des amendes devant être annoncé l'année prochaine. Les entreprises de transport ne seront pas non plus indemnisées pour les trajets non effectués. Les compagnies prévoient d'informer les voyageurs des changements à la mi-novembre. Même si l'on espère que davantage de bus pourront circuler l'année prochaine, l'U-OV n'a pas encore pris d'engagements concrets.

Henk Meurs

Henk Meurs, professeur de mobilité à l'université de Radboud, est connu pour ses recherches approfondies sur la relation complexe entre les développements spatiaux et la mobilité. Ses travaux portent sur la compréhension des origines et des tendances futures de la croissance de la mobilité et de l'impact de diverses mesures sur ce développement.

Un thème central des recherches de Meurs est le paradoxe qui surgit lors de la construction de nouvelles infrastructures. Même si cela peut résoudre les problèmes de mobilité à court terme, cela conduit souvent à une augmentation de la mobilité à long terme. Ce phénomène, appelé « demande induite », souligne la nécessité d'une approche réfléchie lors du développement des réseaux de transport.

Un autre aspect important du travail de Meurs est le plaidoyer en faveur d'une politique de tarification, telle que la taxe kilométrique, comme moyen de parvenir à une meilleure coordination entre la politique spatiale et la politique de circulation. Ces types de politiques peuvent contribuer à réguler les flux de circulation et à réduire les embouteillages, tout en promouvant des options de transport plus respectueuses de l’environnement.

Meurs souligne également l'importance d'une collaboration précoce entre les ingénieurs de la circulation et les urbanistes dans les processus de planification. Cette interaction multidisciplinaire est cruciale pour développer des solutions de mobilité holistiques et durables qui prennent en compte à la fois les besoins actuels et futurs des zones urbaines et régionales.

En plus de son travail académique, Meurs est également actif dans l'application pratique de ses recherches en tant que directeur de MuConsult, une agence de recherche à Amersfoort. Il travaille ici sur le développement et l'évaluation de politiques dans le domaine des infrastructures routières, des transports publics et de l'utilisation du vélo à différentes échelles spatiales. Son expérience et son expertise tant sur les aspects académiques que pratiques de la gestion de la mobilité font de lui une figure de proue dans ce domaine.

Articles Liés:
FORFAIT DÉMARRAGE
Print Friendly, PDF & Email