DVDP

Le KNV devrait-il jouer un rôle plus positif dans le secteur et contribuer à améliorer la situation du transport étudiant ?

Les critiques adressées à Royal Dutch Transport (KNV) à l'égard du transport étudiant se multiplient après une nouvelle année de déséquilibre entre l'offre et la demande. Le président Bertho Eckhardt, présent à la Journée du transport étudiant a appelé à des consultations urgentes entre les parties concernées, soulignant l'urgence de prévenir les incidents au cours de l'année scolaire 2024-2025. Le manque persistant de capacité, qualifié de « nouvelle réalité » par KNV, reste un défi. 

Les critiques croissantes de l'organisation professionnelle KNV elle-même par ses propres membres sont également le signe d'une frustration et d'un mécontentement croissants au sein du secteur. Le fait que le secteur lui-même offre actuellement peu de solutions concrètes et se limite principalement à identifier les problèmes et à émettre des avertissements, peut indiquer un certain nombre de défis sous-jacents et de domaines qui nécessitent une attention dans laquelle KNV peut aider. 

KNV lui-même peut engager de manière proactive un dialogue avec toutes les parties prenantes, y compris les municipalités, les écoles, les parents et les conducteurs, pour discuter et résoudre ensemble les problèmes. La situation actuelle dans laquelle Royal Dutch Transport est peut-être trop influencée par les plus grandes entreprises de transport du secteur peut constituer un obstacle à une résolution efficace des problèmes de transport étudiant. Il est crucial que les intérêts de toutes les parties prenantes, y compris les petites entreprises de transport, les chauffeurs, les planificateurs, les parents et les écoles, soient représentés de manière équilibrée.

Conseils consultatifs

KNV pourrait envisager de créer des comités ou des conseils consultatifs indépendants, représentant différentes parties prenantes, qui pourraient aider à formuler des politiques et des stratégies répondant aux divers besoins et défis du secteur en matière de transport étudiant. L'association peut s'efforcer d'avoir une direction plus diversifiée, impliquant des membres de différentes tailles et types d'entreprises de transport, ainsi que des représentants des conducteurs et des planificateurs. Cela garantit une prise de décision plus équilibrée qui prend en compte un plus large éventail de perspectives et d’intérêts.

Il existe un besoin évident d’une approche plus proactive et orientée vers les solutions de la part de l’organisation commerciale. Cela nécessite un leadership qui va au-delà de la simple identification des problèmes et qui se concentre sur l’élaboration et la mise en œuvre actives de stratégies.

Promouvoir des pratiques durables et socialement responsables peut non seulement réduire l’impact environnemental, mais également améliorer la réputation du transport étudiant. KNV peut proposer des programmes spécifiques ou un soutien aux PME du secteur pour garantir que leurs intérêts et leurs défis sont correctement pris en compte. Une communication efficace avec toutes les parties prenantes, y compris des mises à jour opportunes et une transparence sur les problèmes et les solutions, peut contribuer à instaurer la confiance et à réduire la frustration.

(Le texte continue sous la photo)

Il est important que l'association professionnelle non seulement réponde aux problèmes immédiats, mais travaille également sur une vision à long terme pour le secteur. Cela implique d’anticiper les défis et les tendances futurs.

L'augmentation de la demande de transport étudiant et la réponse insuffisante du secteur des taxis sont au cœur du problème. L'association professionnelle KNV Zorgtransport en Taxi a mis en garde à plusieurs reprises contre une situation intenable dans laquelle les gens doivent de plus en plus faire plus avec moins de ressources. Toutefois, l'incapacité du secteur à trouver lui-même des solutions efficaces demeure une épine dans le pied des clients ou des municipalités aux prises avec ces problèmes.

Lire aussi  Les chauffeurs de taxi pourront bientôt parler couramment le néerlandais maintenant que la date limite a été reportée

déclin

Les problèmes identifiés par les chauffeurs de taxi, tels que la culture d'entreprise, les problèmes de rémunération et les horaires non professionnels créés par un personnel inexpérimenté, sont des préoccupations majeures qui ont un impact direct sur la qualité du transport des étudiants. La tendance des transporteurs à économiser sur les coûts informatiques en utilisant des logiciels et des horaires de transport construits eux-mêmes a apparemment conduit à une baisse de la qualité des horaires et des itinéraires. Les économies sur les coûts informatiques ne doivent pas se faire au détriment de la qualité du service. Les investissements dans des solutions logicielles robustes et éprouvées de planification d’itinéraires et de gestion des transports sont essentiels pour optimiser l’efficacité opérationnelle.

En outre, une enquête de l'association professionnelle montre qu'un quart des membres du KNV ont ensemble plus de 1600 XNUMX postes vacants. Cela témoigne d’une demande de transport de plus en plus complexe et de la nécessité d’une plus grande personnalisation, qui nécessite une approche professionnelle.

La mise en place de mécanismes de retour d’information efficaces grâce auxquels les conducteurs et les planificateurs peuvent partager leurs expériences et leurs suggestions peut aider à identifier les problèmes et à développer des solutions pratiques.

Il est très important de reconnaître que le transport des étudiants relève principalement de la responsabilité des municipalités, où l'utilisation des taxis est souvent considérée comme une dernière option et non comme une exigence standard. Cela ouvre la possibilité d’envisager des modes de transport alternatifs, qui peuvent être à la fois pratiques et rentables.

le taxi n'est pas un "incontournable"

Pour certains groupes d’étudiants, les transports en commun peuvent être une option viable. Cela peut réduire la pression sur le transport des étudiants et offrir aux étudiants plus d’indépendance. Les municipalités peuvent collaborer avec les sociétés de transports publics pour adapter les itinéraires et les horaires aux besoins des écoliers, avec ou sans encadrement. Dans les zones où cela est sûr et pratique, encourager le vélo comme mode de transport peut contribuer à la santé physique des étudiants et à l’environnement.

Les systèmes de transport partagés, tels que le covoiturage organisé par les parents ou via des initiatives communautaires, peuvent constituer une solution rentable et sociale. Cela nécessite une bonne coordination et des canaux de communication fiables. Dans certains cas, les parents ou les bénévoles peuvent organiser le transport des élèves, notamment dans les petites communautés ou pour des activités spécifiques. Cela nécessite de bons accords et éventuellement le soutien de la municipalité.

Informer et éduquer les parents et les élèves sur les alternatives de transport disponibles peut aider à faire des choix éclairés et promouvoir l’indépendance des élèves.

En assouplissant les horaires scolaires dans le cadre de l’éducation spécialisée, la pression sur les transports aux heures de pointe peut être réduite. Cela peut aider à organiser le transport plus efficacement et à réduire les coûts. Collaborer avec des organisations locales, telles que des associations de quartier ou des organisations à but non lucratif, peut contribuer à créer des solutions de transport innovantes qui répondent aux besoins spécifiques de la communauté.

Lire aussi  KNV accueille la conseillère municipale d'Amsterdam Melanie van der Horst en tant que conférencière invitée
(Le texte continue sous la photo)
Photo : © Pitane Blue - Président de Royal Dutch Transport Bertho Eckhardt

Les déclarations de Bertho Eckhardt, président du KNV, mettent l'accent sur plusieurs aspects cruciaux du débat sur le transport étudiant aux Pays-Bas. L'accent mis par Eckhardt sur l'importance du groupe cible, l'appel à la création de « solutions réelles et structurelles » et la reconnaissance des efforts des conducteurs soulignent la complexité de la question et la nécessité d'une approche coordonnée.

Des changements profonds sont nécessaires plutôt que des solutions temporaires. Cela pourrait signifier une refonte en profondeur du système actuel et le développement de nouvelles stratégies plus durables et plus efficaces. Lors de la recherche de solutions, les besoins et le bien-être des étudiants doivent toujours être pris en compte. Cela comprend un transport sûr, fiable et accessible adapté à leurs besoins spécifiques.

L'appel lancé par KNV Zorgtransport et Taxi aux communes pour rendre les transports moins complexes souligne la nécessité d'une simplification. Cela peut être réalisé en réduisant la bureaucratie, en améliorant les canaux de communication et en utilisant la technologie pour une planification plus efficace. L'engagement des conducteurs envers « leurs » enfants doit être reconnu et soutenu.

L'application de technologies avancées pour optimiser les itinéraires et améliorer l'efficacité des transports peut contribuer de manière significative à la réduction des coûts des processus opérationnels. Cette tâche devrait toutefois être transférée aux grandes entreprises de transport, qui ont tendance à développer leurs propres solutions TIC avec une main-d'œuvre bon marché telle que des jeunes sortant de l'école et des stagiaires. Même si cela peut sembler une stratégie d’économie de coûts, elle compromet souvent la qualité du transport, les entreprises devenant dépendantes des gains de volume plutôt que d’un service de haute qualité.

L'amélioration des conditions de travail et des salaires est cruciale pour attirer et retenir le personnel qualifié, ce qui est essentiel pour maintenir des services de haute qualité. Toutefois, le simple déploiement de davantage de ressources financières ne constitue pas une solution à long terme aux défis du secteur. KNV devrait se concentrer sur la recherche et le conseil sur des options de transport plus flexibles et complémentaires, telles que le transport partagé, afin de mieux répondre aux divers besoins de transport.

En investissant dans la formation et la professionnalisation du personnel, notamment des planificateurs et des chauffeurs, la qualité du service peut être améliorée et les problèmes opérationnels peuvent être réduits. En outre, l'association professionnelle peut jouer un rôle actif en influençant la politique locale et nationale, dans le but de créer un environnement plus favorable au transport étudiant.

ABONNEMENT
Articles Liés:
FORFAIT DÉMARRAGE
Print Friendly, PDF & Email