Image Pitane

Selon la nouvelle règle, toute personne surprise en train de manipuler un téléphone portable ou tout autre appareil mobile doté d'un écran au volant d'un véhicule à moteur devra immédiatement restituer son permis de conduire pendant 15 jours.

L'utilisation du smartphone au volant sera soumise à des sanctions plus strictes en Belgique à partir du 1er février 2024. La nouvelle mesure, destinée à accroître la sécurité routière, prévoit que toute personne surprise en train d'utiliser un téléphone portable au volant perdra son permis de conduire pendant quinze jours.

Jusqu'à présent, la sanction pour un tel comportement se limitait à l'encaissement immédiat d'une amende de 174 euros. Les nouvelles réglementations montrent que le gouvernement prend au sérieux le problème de la distraction au volant, compte tenu des préoccupations persistantes concernant la sécurité routière. Vous enfreignez également la loi si vous regardez rapidement votre téléphone portable en attendant à un feu rouge.

Malgré la disponibilité d'options mains libres, de nombreux conducteurs continuent d'utiliser leur téléphone pour naviguer, envoyer des messages ou même filmer en conduisant. Ce comportement est non seulement interdit, mais présente également des risques importants tant pour le conducteur que pour les autres usagers de la route. Les recherches montrent que même une brève distraction, comme regarder un smartphone sur le siège passager, peut augmenter considérablement le risque d'accident.

(Le texte continue sous la photo)

En Belgique, l'utilisation d'un téléphone portable au volant est punissable, mais il existe des différences régionales en matière d'application et de montant des amendes. Un développement récent dans ce contexte est la décision du parquet du Limbourg. Toute personne surprise en train d'utiliser un téléphone portable au volant dans le Limbourg risque non seulement une amende de 174 euros, mais peut également perdre son permis de conduire pendant quinze jours. Cette mesure s'applique également en Flandre orientale et à Halle-Vilvorde. Ces différences régionales sont possibles en raison de l'autonomie des procureurs locaux dans la détermination de leur politique d'application.

Les amendes dans le Limbourg commencent à 240 euros et peuvent être infligées par le juge avec ou sans délai. En outre, des frais supplémentaires seront facturés, comme une contribution au Fonds d'aide aux victimes et des frais de justice. Cela signifie que le coût total pour le contrevenant peut atteindre 540 euros, sans compter la perte du permis de conduire. L'utilisation du téléphone portable n'est autorisée que si l'appareil se trouve dans un support approprié fixé au véhicule.

Lire aussi  Les jeunes conducteurs au volant de véhicules lourds s’engagent sur une voie dangereuse

Seuls 37% des automobilistes flamands estiment qu'il y a de fortes chances qu'ils reçoivent une amende s'ils enfreignent ces règles, selon le enquête comportementale la plus récente du VSV. Cependant, de janvier à juin de l'année dernière, la police a arrêté 36.703 conducteurs en Flandre pour utilisation non autorisée de téléphone portable au volant.

(Le texte continue sous la photo)

De nombreux conducteurs utilisent leur téléphone portable pour naviguer pendant qu’ils conduisent. Ce comportement est non seulement interdit, mais présente également des risques importants tant pour le conducteur que pour les autres usagers de la route.

Ces nouvelles réglementations envoient un message clair aux conducteurs : les risques liés à l’utilisation du smartphone au volant ne sont pas pris à la légère. Avec l'augmentation des sanctions, le gouvernement espère sensibiliser davantage et décourager les conducteurs de cette pratique dangereuse. L’impact de la nouvelle législation devrait être significatif étant donné le nombre élevé de conducteurs qui continuent de chercher leur téléphone en conduisant.

L’introduction de ces mesures intervient à un moment où la sécurité routière fait l’objet d’une attention croissante dans le monde entier. Des études montrent que la distraction au volant est l’une des principales causes d’accidents de la route. Avec l’utilisation croissante des smartphones et la disponibilité constante des communications numériques, il est devenu difficile de garder les conducteurs concentrés sur la route.

ABONNEMENT
Articles Liés:
Lire aussi  Booking.com sous le feu des critiques en matière de fiscalité et de concurrence
Chiron
Print Friendly, PDF & Email