Print Friendly, PDF & Email
Image Pitane

Les taux de la taxe kilométrique pour les camions seront augmentés le 1er juillet en Flandre et à Bruxelles.

À partir du 1er juillet, plusieurs changements interviendront dans le domaine de la mobilité en Belgique, notamment en ce qui concerne la redevance kilométrique pour les camions et le contrôle technique pour les voitures particulières. Ces mesures visent à améliorer la durabilité et l'efficacité des transports et sont en cours Viapass, l'organisme public qui coordonne et surveille la redevance kilométrique, a été annoncé.

La redevance kilométrique pour les camions en Flandre et à Bruxelles augmentera d'environ 1 pour cent à partir du 3er juillet. Cette augmentation résulte de l'indexation annuelle. En Wallonie, les tarifs ont été indexés plus tôt, au 1er janvier. Les nouveaux tarifs sont automatiquement mis à jour dans le logiciel des unités embarquées (OBU) des camions. Cela signifie que les camionneurs et les entreprises de transport doivent tenir compte des coûts plus élevés liés à l'utilisation des routes dans ces régions.

pas de nouvelles routes

Il est important de mentionner qu’aucune nouvelle route n’est ajoutée au réseau de tarification kilométrique en Flandre ou dans la Région de Bruxelles-Capitale. Toutefois, en Région wallonne, une partie de la N246 à Tubize ne sera plus soumise à la redevance kilométrique, ce qui constitue une exception à ces changements.

La taxe kilométrique s'applique à tous les camions nationaux et étrangers dont la masse maximale autorisée (MTM) est supérieure à 3,5 tonnes. Le tarif dépend du MTM, de la norme d'émission Euro du véhicule et de la région dans laquelle le camion circule. Il existe cependant quelques exceptions pour les camions zéro émission. À partir du 1er juillet, les camions zéro émission seront exonérés des redevances kilométriques à Bruxelles, une mesure introduite pour stimuler le verdissement du transport logistique. En Flandre, cette exonération est en vigueur depuis début 2024, tandis qu'en Wallonie les camions zéro émission rentrent dans la catégorie les moins chères. Malgré ces exemptions, les camions sans émissions doivent également avoir à bord un OBU pour enregistrer les kilomètres parcourus.

Lire aussi  Avertissement ACM : les prix grimpent pour les réservations de vacances
(Le texte continue sous la photo)
taxe de circulation
Photo : © Pitane Blue - Contrôle des taxes de circulation

À partir du lundi 1er juillet 2024, de nouveaux tarifs pour la redevance kilométrique seront applicables en Flandre et à Bruxelles. Il s’agit d’un ajustement d’index.

Outre les modifications apportées à la redevance kilométrique, des modifications sont également apportées aux règles de contrôle technique des voitures particulières. À partir du 1er juillet, la plupart des voitures particulières ne devront subir un contrôle technique que tous les deux ans, au lieu d'une fois par an. Cette nouvelle mesure s'applique aux véhicules de plus de quatre ans et ayant parcouru moins de 160.000 XNUMX kilomètres ou ayant moins de dix ans. Les véhicules plus anciens ou ayant plus de kilomètres au compteur doivent être inspectés chaque année.

En outre, à partir du 1er juillet, les voitures particulières, les camions légers et les remorques légères pourront également être contrôlés en dehors des centres de contrôle reconnus, par exemple dans les garages ayant installé une ligne de contrôle. L'inspection doit être effectuée par des inspecteurs travaillant dans des organismes d'inspection reconnus. Ces changements visent à réduire la pression sur les centres de test, à réduire les temps d'attente et à améliorer les services.

fédéral

Un changement important a également été annoncé au niveau fédéral : à partir du 1er juillet, le gouvernement fédéral n'achètera ou ne louera plus que des véhicules de service électriques. Cette mesure s’inscrit dans l’ambition européenne d’être climatiquement neutre d’ici 2050. L'Europe a déjà décidé qu'à partir de 2035, seules les voitures qui n'émettent pas de CO₂ pourront être vendues. Cependant, la transition vers des véhicules de service durables au sein du gouvernement fédéral se fera progressivement, avec de nouveaux véhicules qui devront être durables à partir de mi-2024.

La flotte du gouvernement fédéral compte actuellement 920 véhicules, sans compter les voitures de police et de défense. Cela concerne principalement les véhicules de service qui sont utilisés pour des tâches spécifiques, telles que les douanes ou le contrôle social. Seul un petit nombre d'employés, à savoir 170 des 65.000 XNUMX fonctionnaires, conduisent une voiture officielle.

Lire aussi  Melanie van der Horst : "un tiers est un taxi, et c'est beaucoup"
ABONNEMENT
Articles Liés:
blablabla