Print Friendly, PDF & Email
Image Pitane

Le Transrapid est souvent qualifié d'« éléphant blanc » d'Allemagne : un projet ambitieux qui continue d'attirer l'attention, mais rarement de manière positive.

De pétition en soutien à ce train à sustentation magnétique, qui a démarré en mars de cette année, a désormais largement dépassé la barre des 50.000 XNUMX signatures. Le ministre allemand des Transports, Dr. Volker Wissing ne peut plus ignorer la demande croissante de recherches sur l'utilisation du Transrapid. Les partisans indiquent que ce train maglev, développé pour le transport longue distance, offre une solution prometteuse au réseau ferroviaire allemand surpeuplé et aux problèmes de trains retardés et annulés.

attention

Le Transrapid a été développé il y a trente ans et est un projet collaboratif entre les géants allemands Siemens, ThyssenKrupp et les chemins de fer allemands. Une fois de plus, les partisans du projet soulignent les avantages du Transrapid, qui sont non seulement impressionnants sur le plan technique, mais également d'une grande importance politique. Le réseau ferroviaire allemand connaît d’importants problèmes de capacité. Selon les pétitionnaires, Transrapid peut contribuer à résoudre ces problèmes. Le train est conçu pour atteindre des vitesses de 400 à 500 km/h et ne présente aucune résistance au roulement, ce qui entraîne des besoins énergétiques nettement inférieurs à ceux des trains ICE. De plus, les composants de propulsion du Transrapid sont intégrés à la carrosserie, ce qui rend le véhicule lui-même plus léger. Cela conduit à une consommation d’énergie inférieure de 30 à 40 % par siège à vitesse comparable.

Les avantages opérationnels du Transrapid sont également significatifs. Le train maglev peut gérer des pentes allant jusqu'à 10 %, tandis que l'ICE atteint sa limite à 3-4 %. Cela signifie moins de tunnels et une construction de routes plus efficace. De plus, le Transrapid prend moins de place, aussi bien lorsqu'il est installé sur des piliers surélevés qu'au niveau du sol. Cela facilite l’intégration du train dans les infrastructures et les paysages existants, sans les traverser. Les agriculteurs peuvent continuer à cultiver leurs champs et la faune peut passer en toute sécurité sans être gênée par les passages à niveau.

Lire aussi  Transrapid dans le segment IC : la Freedom of Mobility Foundation présente une vision ambitieuse
(Le texte continue sous la photo)
maglev
Photo : © Pitane Blue - Le train à sustentation magnétique de Shanghai

À des vitesses inférieures à 250 km/h, les coûts d'électricité sont nettement inférieurs à ceux d'un train normal. De 250 à 350 km/h, la consommation d'énergie du maglev est plus favorable, mais à des vitesses supérieures à 550 km/h, la consommation d'énergie augmente considérablement en raison de l'augmentation de la résistance de l'air.

En 1994, le gouvernement Kohl a adopté la « loi sur la planification transrapide », qui devait donner le coup d'envoi de la construction de la première ligne ferroviaire commerciale entre Hambourg et Berlin. Cette ligne s'étendrait sur une distance de trois cents kilomètres, traversant en grande partie les plaines du nord de l'Allemagne de l'Est. Avec le Transrapid, la distance entre Hambourg et Berlin pourrait être parcourue en moins d'une heure, ce qui représenterait une énorme amélioration pour le transport longue distance en Allemagne.

coût

Cependant, les projets de route Hambourg-Berlin se sont heurtés à plusieurs obstacles. Tout d’abord, les coûts étaient plus élevés que prévu. De plus, des doutes existaient quant à la rentabilité attendue du projet. Mais le plus grand obstacle s'est avéré être la protestation des citoyens, qui se sont opposés à la construction d'un ruban d'immeubles de grande hauteur en béton dans leur région. Finalement, le gouvernement Schröder a décidé en 2000 d'annuler le projet de construction de la ligne Transrapid Hambourg-Berlin, mettant ainsi fin au rêve allemand de son propre train à sustentation magnétique.

L’avenir du Transrapid semblait donc incertain, jusqu’à ce que la Chine se présente en sauveur. En Chine, ils ont vu le potentiel du train à sustentation magnétique allemand et ont donné le feu vert à la construction d'une ligne Transrapid à Shanghai. Depuis 2002, le Transrapid circule entre l'aéroport international de Pudong et le quartier financier de Lujiazui, une distance de 35 kilomètres parcourue en seulement huit minutes. Cette mise en œuvre réussie en Chine a montré que la technologie fonctionne et a ravivé l'intérêt international pour le Transrapid.

Lire aussi  Vitesse LGV encore réduite : les voyageurs voyagent plus longtemps

Même si le projet n'a jamais vu le jour en Allemagne, le Transrapid de Shanghai a prouvé que cette technologie était pratique et réalisable. Ce train maglev a depuis transporté des millions de passagers en toute sécurité et rapidement, ce qui en fait un exemple intéressant pour d'autres pays aux prises avec des réseaux ferroviaires surchargés et le besoin de transports plus durables.

pas inaperçu

Entre-temps, les avantages du Transrapid ne passent pas inaperçus. Ses performances impressionnantes en termes de vitesse, d’efficacité énergétique et de respect de l’environnement ont attiré l’attention des décideurs politiques et du public. À une époque où la durabilité et l’efficacité deviennent de plus en plus importantes, le Transrapid offre une alternative précieuse aux méthodes de transport traditionnelles.

Avec l'attention renouvelée portée au Transrapid en Allemagne, le débat sur la nécessité d'investir dans des infrastructures innovantes est également de nouveau à l'ordre du jour. La pression sur le réseau ferroviaire actuel ne cesse de croître, avec tous les problèmes de retards et d'annulations qui y sont associés. La technologie du Transrapid peut apporter une solution à ces problèmes tout en contribuant à une politique de transport plus durable.

Le soutien à la pétition visant à reconsidérer le Transrapid montre qu’il existe un large soutien en faveur de cette technologie. Le succès de Shanghai est une source d'inspiration et prouve qu'avec les investissements et la planification appropriés, Transrapid peut également jouer un rôle dans la modernisation des transports en Allemagne.

ABONNEMENT
Articles Liés:
InnoTrans