Print Friendly, PDF & Email
Image Pitane

Une alternative aventureuse est le train de nuit direct vers la Suisse, qui continuera à circuler pour le moment.

La liaison ferroviaire directe entre les Pays-Bas et la Suisse, une ligne très appréciée de nombreux voyageurs, cessera d'exister à partir du 15 juillet 2024. Cette nouvelle marque la fin d’une tradition vieille de près d’un siècle, puisque le composé a été introduit pour la première fois en 1928. Pourquoi cette route emblématique disparaît-elle et quelles sont les alternatives pour les voyageurs ?

Dans les premières années de cette liaison, les passagers fortunés pouvaient choisir entre le luxueux Rheingold via l'Allemagne ou l'Edelweiss via la Belgique, le Luxembourg et la France. Ces trains classiques ont depuis longtemps disparu des voies, mais la liaison directe a survécu jusqu'à présent. Les voyageurs quittant la gare centrale d'Amsterdam vers 8 heures du matin ou plus tard le matin en provenance d'Utrecht ou d'Arnhem arrivaient à la gare de Bâle au bout d'environ sept heures, à condition qu'il n'y ait pas de retard.

Mais pour ceux qui souhaitent voyager une dernière fois des Pays-Bas à Bâle sans correspondance, le temps presse. L'itinéraire disparaîtra de l'horaire le 15 juillet 2024. Cette décision est en partie le résultat de travaux à grande échelle sur le chemin de fer allemand, où s'effectue la majeure partie du trajet. Un porte-parole de la NS a confirmé à De Volkskrant que la liaison ne reviendrait en aucun cas à l'horaire avant 2026. La Deutsche Bahn, qui fournit l'équipement pour ces voyages en train, semble préférer d'autres liaisons. La SN elle-même ne dispose pas de ressources suffisantes pour gérer l’ensemble de la connexion internationale.

Lire aussi  À partir de 2026 : train direct de Flessingue à Zwolle via le Brabant
(Le texte continue sous la photo)
VÉLO
Photo : © Pitane Blue - Station ICE Utrecht

Après juillet 2024, les voyages en train vers la Suisse prendront plus de temps et deviendront plus complexes en raison des correspondances nécessaires. Les voyageurs voyageant via l'Allemagne devront probablement changer de train dans des villes comme Cologne, Francfort, Mannheim ou Munich. Il est conseillé de bien planifier son voyage via le planificateur de trajet NS International, surtout compte tenu des éventuelles perturbations dues aux travaux ferroviaires. Une autre option consiste à voyager via la France. Cela signifie que vous vous rendez d'abord à Paris en Eurostar, où vous devez transférer à la Gare de Lyon pour continuer votre voyage vers la Suisse.

Malgré ces changements, il existe encore des alternatives aux voyages directs en train vers la Suisse. Une option aventureuse est le train de nuit, qui continuera à circuler pour le moment. Ce train part d'Amsterdam, d'Utrecht ou d'Arnhem dans la soirée et arrive à Bâle ou à Zurich environ douze heures plus tard. Pour les voyageurs qui préfèrent un voyage long et ininterrompu, cela reste un choix attractif.

De plus, il y a encore de l'espoir pour une nouvelle connexion directe grâce à la société privée GoVolta. Cette société a pour objectif de proposer des voyages internationaux en train à bas prix et espère relancer la liaison directe entre les Pays-Bas et la Suisse. Toutefois, si ce plan se réalise, ce ne sera pas avant 2025 au plus tôt.

ABONNEMENT
Articles Liés:
Lire aussi  Allemagne : la pétition Transrapid atteint 55.000 XNUMX signatures
InnoTrans