Print Friendly, PDF & Email
Image Pitane

L'un des systèmes les plus marquants est le système ISA, ou Intelligent Speed ​​​​Assistant.

À partir du 7 juillet, toutes les nouvelles voitures en Europe devront être équipées d'une série de systèmes de sécurité qui relèvent de la rubrique Systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS). Cette décision de l'Union européenne découle de la nécessité de réduire davantage le nombre de morts sur les routes. Cette obligation s'applique non seulement aux voitures particulières, mais également aux camionnettes, camions et bus.

L'un des systèmes dont on parle le plus et qui devient désormais obligatoire est l'assistant de vitesse intelligent (ISA). Ce système aide le conducteur à respecter la limite de vitesse autorisée au moyen de signaux sonores et d'avertissements visuels sur le tableau de bord. Bien que l'ISA puisse être désactivé, le système est automatiquement réactivé au démarrage de la voiture. Cela a conduit à des réactions mitigées parmi les automobilistes ; certains y trouvent un ajout précieux, tandis que d’autres trouvent les avertissements constants ennuyeux. En réponse, de nombreux constructeurs automobiles ont intégré un raccourci clavier pour désactiver le système en appuyant simplement sur un bouton.

Un autre système obligatoire est l’Event Data Recorder (EDR), comparable à la boîte noire des avions. Cet enregistreur de données stocke des informations quelques secondes avant et après un accident, telles que la vitesse du véhicule et le poste de pilotage. Cela devrait permettre d’analyser les accidents et d’améliorer la sécurité routière. Malgré les assurances de l'UE selon lesquelles ces données ne devraient être accessibles qu'aux gouvernements nationaux et aux constructeurs automobiles et non aux assureurs, des inquiétudes subsistent quant à la vie privée des conducteurs.

Lire aussi  CDT : Censys facilite le partage obligatoire des données pour les compagnies de taxi sans automatisation
(Le texte continue sous la photo)
auto-propulsé

En plus de l'ISA et de l'EDR, il en existe d'autres systèmes qui sont désormais obligatoires. Par exemple, toutes les nouvelles voitures doivent être équipées de ceintures de sécurité améliorées, d'une caméra de recul, d'un système de freinage d'urgence, d'aides au stationnement, d'une assistance au maintien de voie et de systèmes d'alerte en cas de fatigue et d'utilisation d'un smartphone. Ces mesures visent à réduire le risque d'accidents et à rendre les conséquences des accidents moins graves.

Un ajout notable est le verre de sécurité du pare-brise, conçu pour mieux protéger les usagers de la route vulnérables tels que les piétons et les cyclistes en cas de collision. La possibilité d'un antidémarreur éthylométrique est également prise en compte, ce qui peut empêcher un conducteur sous influence de démarrer la voiture.

Il est clair qu'avec ces mesures, l'Union européenne fait un grand pas en avant vers un environnement de circulation plus sûr. Les systèmes ADAS obligatoires sont en développement depuis un certain temps et deviennent désormais la norme sur tous les véhicules nouvellement vendus. Cela signifie que les constructeurs automobiles doivent parfois faire beaucoup de bricolage pour intégrer ces technologies dans leurs modèles.

L'efficacité de ces systèmes a déjà été démontrée dans diverses études. Par exemple, les données du Conseil européen de la sécurité des transports (ETSC) montrent que l'application des ADAS peut entraîner une diminution significative du nombre de tués sur les routes et de blessés graves. Des systèmes tels que les systèmes de freinage d'urgence automatique et l'assistance au maintien de voie, par exemple, sont utilisés depuis longtemps et ont plus que prouvé leur utilité.

Cependant, des voix critiques subsistent, notamment quant à l'impact sur l'expérience de conduite et la vie privée des conducteurs. La discussion sur l’équilibre entre sécurité et confidentialité se poursuivra probablement pendant un certain temps. Cependant, avec l’exigence ADAS, l’UE espère améliorer considérablement la sécurité routière et, à terme, réduire le nombre de morts sur les routes et d’accidents graves.

Lire aussi  CDT : Censys facilite le partage obligatoire des données pour les compagnies de taxi sans automatisation
ABONNEMENT
Articles Liés:
blablabla