Print Friendly, PDF & Email
Image Pitane

Les deux parties ont désormais établi qu'il existe de bonnes raisons de confier ces tâches aériennes à l'ILT.

Le ministre de l'Infrastructure et de la Gestion de l'eau et Kiwa NV ont récemment signé une déclaration d'intention pour le transfert de tâches spécifiques à l'aviation de Kiwa à l'Inspection de l'environnement humain et des transports (ILT). Cette étape souligne l'importance que les deux parties attachent à la sécurité aérienne et la nécessité d'accomplir les tâches de manière efficiente et efficace.

Le contexte de cette lettre d'intention réside dans un accord que les parties ont conclu le 10 juillet 2009. Cet accord, qui a ensuite été modifié à plusieurs reprises, réglementait le transfert de certaines tâches du gouvernement à Kiwa. Ces tâches incluent également les certificats aéronautiques, qui font à nouveau l'objet de discussions. Les deux parties ont désormais établi qu'il existe de bonnes raisons de confier ces tâches aériennes à l'ILT.

La lettre d'intention indique que les parties travailleront sur un accord de transfert final. Celui-ci réglera, entre autres, les aspects financiers du transfert. Ce transfert relève des dispositions légales de « transfert d'entreprise » telles que prévues aux articles 7:662-666 du Code Civil. Cela signifie que les employés qui travaillent actuellement chez Kiwa et effectuent des tâches aéronautiques spécifiques ont le droit d'être transférés à l'ILT. L'inspection est tenue de faire à ces salariés une offre équivalente à leur contrat de travail actuel avec Kiwa.

Afin d'assurer la continuité des tâches aériennes, les deux parties mettront tout en œuvre pour assurer une transition en douceur. Cela signifie qu'ils examineront ensemble s'il est possible pour l'ILT d'utiliser temporairement les systèmes TIC de Kiwa. La possibilité que l'ILT continue à utiliser ces systèmes à plus long terme est également à l'étude. L'indemnisation raisonnable que l'ILT doit verser à Kiwa pour cela fera partie de cette enquête.

Lire aussi  CDT : Censys facilite le partage obligatoire des données pour les compagnies de taxi sans automatisation
(Le texte continue sous la photo)
Photo : © Pitane Blue - KLM Schiphol

Par ailleurs, les comités d'entreprise et les syndicats seront étroitement associés à cette transition. Il s’agit de garantir que les intérêts des salariés sont bien représentés et que la transition se déroule en douceur.

Un aspect important de cette transition est la communication avec les tiers. Les parties sont convenues d'élaborer rapidement une déclaration de communication commune. Cette déclaration sera activement diffusée pour informer toutes les parties prenantes et intervenants des changements qui auront lieu.

L'Inspecteur Général de l'ILT informera le Ministre de l'Infrastructure et de la Gestion de l'Eau de l'avancement et des détails de ce transfert. Kiwa aura la possibilité de répondre de manière substantielle avant cette communication.

De lettre d'intention entre en vigueur dès que les deux parties l'ont signé. Une étape importante dans la restructuration des tâches aéronautiques aux Pays-Bas, dans le but d'une exécution encore plus sûre et plus efficace de ces activités cruciales.

ABONNEMENT
Articles Liés:
CDT